Select a language

lundi 28 février 2011

28 Février Balboa Park San Diego

Bus et Tram, parfaitement adaptés à nos déplacements, nous ont permis de retourner au cœur de San Diego pour y découvrir le vaste Balboa Park. La « Day Pass » valide pour une journée coûte 5$ et nous permet de faire tous les transferts possibles.
À l’image du Central Park à New York, le Balboa Park, avec ses treize musées et ses serres tropicales, offre un vaste espace de détente en plein cœur de la ville. Il fut fondé en 1868 et porte le nom de l’explorateur espagnol qui posa le premier les yeux sur cette côte du Pacifique. En 1915, le parc accueillit la Panama-California Exposition et plusieurs pavillons de style Spanish Colonial construits pour l’occasion bordent toujours El Prado, son artère principale.
On laisse parler les photos …en passant sur la scène c’est nous…comme vous le constatez les spectateurs sont partis avant la fin du spectacle …
Photos du jour sur Picasa :

dimanche 27 février 2011

27 février San Diego Californie

En quittant El Cajon pour nous diriger sur San Diego nous parcourons les derniers kilomètres de la US 8 cette autoroute qui, d’est en ouest, sur de nombreux kilomètres, nous a conduits au Pacifique. Après s’être installés  au Mission Bay Campground, nous effectuons en vélo une première reconnaissance des environs. C’est super, du camping il y a une piste cyclable qui fait le tour de la « Mission Bay ». En après-midi, nous prenons d’abord le bus 30 qui nous conduit au Old Town Transit Center duquel nous prenons la ligne Bleue du Tram qui nous amène tout près de la surprenante Horton Plaza. Ce centre commercial novateur  a servi de  catalyseur à la réhabilitation du « Downtown San Diego ». Nous réalisons rapidement que nous sommes dans une autre Amérique, celle de la Californie. Le décor, l’habillement, les activités des gens tout traduit une façon bien d’ici de vivre. On se ballade dans le quartier historique du Galamp pour ensuite se diriger au fabuleux San Diego Convention Center. On poursuit ce premier contact avec la cité par une longue promenade sur les quais de « L’Embarcadero » qui nous a donné une idée du rôle joué par cette ville en tant que grand port commercial et militaire.
Signe que c’est une ville où il fait certainement bon vivre, il ya des « oiseaux du paradis »
 ( fleurs) un peu partout.








Photos du jour sur Picasa :

samedi 26 février 2011

26 Février El Cajon

Il y a déjà un moment que nous n'avions pas vu et entendu la pluie et bien aujourd'hui il pleut des cordes..
On se réjouit de ne pas avoir choisi l'option de s'installer au Cuyamaca Ranch State  Park à près de 2000m , nous aurions certainement eu de la neige.
Pas de photos...une journée plutôt tranquille qui nous a permis de paufiner notre séjour à San Diego.
La météo prévoit du soleil pour une bonne période. Ce sera super !!!

vendredi 25 février 2011

25 Février Oak Creek RV Resort / El Cajon / Californie


Nous sommes bien en Californie et tout près du Pacifique. Une promenade à pied dans les quartiers situés en montagne nous le rappelle rapidement. Les maisons, les jardins, les piscines et pour plusieurs bâtis en hauteur, la vue sur le Pacifique. Parmi eux certains pensent tout de même à l’hiver, un clin d’œil sur la boîte aux lettres.
Photos du jour sur Picasa:

jeudi 24 février 2011

24 Février Oak Creek RV Resort / El Cajon / Californie

Une journée où l’on se retrouve en résolution de problèmes. Depuis notre entrée en Californie, il nous fut impossible de dénicher un Visitor Center et d’obtenir des informations que l’on ne pouvait obtenir sur le net. Nous voici sur la US8 en direction du Cuyamaca Ranch State Park situé en montagne à près de 1500 mètres d’altitude. D’ailleurs, après de nombreux km en plaine, nous avons fait face à un mur de montagnes rocheuses que le diable semble avoir brisées en mille morceaux. Après une longue ascension et plusieurs km, nous arrivons au parc. Il est fermé ! On nous dit qu’il n’y a pas de personnel pour le faire fonctionner. Ce n’est pas la première fois en Californie qu’on nous indique, faute de budget, qu’il y a coupure dans les services. Il y a un autre camping  ouvert dans ce même parc mais beaucoup plus haut. Il y a déjà de la neige et on annonce une tempête pour les prochains jours. Vous devinez, on redescend pour trouver le Oak Creek RV Resort. 20 $, piscine et spa chauffés et le tout pas très loin de la US8. Important,  nous devons retrouver nos amis Lorraine et André qui roulent depuis 7 jours sans arrêt depuis le Québec. Il fallait donc trouver une solution de rechange  au Cuyamaca Rancho SP. Heureusement notre cellulaire N 10 à 15$ de chez Wal-Mart a bien fonctionné et nous avons pu nous coordonner. De belles retrouvailles ! On fera route ensemble…
Photos du jour sur Picasa :


mercredi 23 février 2011

23 Février Brawley / Californie

Lavage, rangement, petite exploration de la ville voilà ce que furent nos activités de la journée. Sauf une grande rue très passante où les gros camions se mèlent aux voitures, il n’y a vraiment rien de très intéressant à voir ici. Bon temps pour se remettre à l’ordre…
Juste à côté de nous sont arrivés des québécois des Bois Francs partis en octobre dernier avec leur petit VR. Ils l’ont laissé à Phoenix pour se rendre en avion à St –José Costa-Rica pour visiter le pays. Ils ont fait aussi le Panama et le Nicaragua qu’ils ont adorés. Le tout en sac à dos. Là, après avoir récupéré leur VR,  ils découvrent  la région en attendant le printemps québécois…
Il n’y a pas de photo du jour sur Picasa…


22 Février Brawley / Californie, au sud de la Salton Sea.

Qu’est qu’on fait à Brawley. On ne le sait pas nous-même ! On vous explique. Ce matin, on quitte notre petit bijou de camping de Picacho State Park pour reprendre la US10, l’autoroute du grand sud. Pour mieux vous situer, on se dirige vers Yuma qu’on pourrait qualifier de capitale des RV’s, des snowbirds de tout azimut qui échouent là pour l’hiver. Incroyable de voir autant de parcs de motorisés. Ils sont immenses ! Avant d’atteindre Yuma, nous traversons le Sonoran Desert National Monument où Saguaro et Montagnes tiennent encore la pause pour la photo. Les stations d’essence se font rares. Notre objectif de la journée, se rendre au Gold Mine Ranch RV Park situé près de Winterheaven dans les Gilas Mountains à quelques km au nord ouest de Yuma. Là commence notre surprise et notre étonnement. Une fois sur la route de traverse qui nous amène en montagne, ici et là, sur ce grand « no mans land », des caravaniers s’installent où ils veulent pour y passer l’hiver ou  quelques jours. C’est permis, il y a même des affiches signalant que c’est autorisé. C’est une région retirée et sauvage mais pas trop loin de Yuma. Notre camping, adossé à une ancienne mine d’or, est plus éloigné de quelques km. Nous y voilà après quelques km de « dirty road ». Sur papier on annonce même un golf... Mais où est le proprio, où sont les campeurs . Tout semble à l’abandon comme si le camping avait fermé au même moment que la mine. Wow !!! On décide de s’enfoncer un peu plus profondément en montagne. On y découvre des exploitations minières en activité et tout à coup un mirage, d’un seul coup apparaît l’Imperial Sand Dunes Recreation Area, c’est incroyable !  Mais encore, de plus surprenant, juste à quelques km plus loin au moment de sortir des Gilas Mountains, apparaît un autre monde celui de l’agriculture, de la verdure. Nous nous arrêtons à Brawley dans un coquet camping de ville. Les bougainvilliers en fleurs et les palmiers ont remplacé les cactus.
Photos du jour sur Picasa :


mardi 22 février 2011

21 Février Picacho State Park / Arizona





Nous traversons, une plaine entre deux « skies islands » comme ils semblent dire ici pour désigner des îlots de montages sortis de terre, pour se rendre à Tombstone. Ville fondée en 1870 suite à la découverte de filons d’argent et qui s’est forgée une réputation de rude ville de l’ouest. Aujourd’hui, c’est l’attraction qui fait vivre la région avec les très nombreux parcs de RV qui accueillent les gens du nord en hiver. Ici, maintenant, c’est le soleil qui vaut de l’or. On se croirait presque à St-Tite l’atmosphère en moins. On passe par Tucson sans vraiment s’arrêter. Nous avons déjà visité son centre historique ainsi que les deux Saguaro National Park (est et Ouest) qui valent le déplacement. On s’arrête plutôt au Picacho State Park blottit au pied d’une montagne au profil bien particulier et qui abrite de nombreux cactus Saguaro bien typiques de l’Arizona.
Une petite ballade, quelques photos et voilà une journée qui s’envole.
Petite anecdote pour nos amis Rialtins (forum des proprios de Rialta) : Nous désirions acheter de nouveaux pneus avant de poursuivre la route. Nous avions repéré plusieurs centres de pneus qui vendent des Continental à Tucson dont Discount Tires. On pensait règlé le tout rapidement. Surprise ! Pas de pneus disponible dans toute la ville pour l’avant du Rialta. Ils les ont commandés pour San Diego où nous les ferons installer au passage dans une semaine. Ils viendront de Georgie et d’Ohio. Bref vaut mieux prévenir un moment à l’avance… Ils ont été super pour organiser le tout afin que l’on puisse les faire installer en passant dans l’une de leurs succursales.
Photos du jour sur Picasa :


20 Février Kartchner Caverns State Park / Arizona

La US 10. Un long ruban d’asphalte, tendu bien droit d’une vallée à une autre sur plus de 535km, nous a permis de passer du Nouveau-Mexique à l’Arizona. Un paysage parfois lunaire, des camions et des camions, la voie ferrée qu’on longe sans interruption et sur laquelle circule de nombreux convois de trains, un vent qui souffle sans arrêt, voilà, le décor est planté. Ici et là quelques villages fantômes, l’autoroute 10  a signé leur condamnation. Nous parvenons en fin d’après-midi au Kartchner Caverns State Park. Surprise, il ne reste qu’une seule place qu’on nous donne malgré qu’elle soit pour personnes handicapées. Demain lundi, les visites de la caverne sont complètes, on ne comprend pas très bien. Nous avons bien vu de nombreux « RV Resort » pour ceux qui passent l’hiver dans la région et qui représentent un bon potentiel de clients mais encore…On fait une petite ballade dans le camping, qui soit dit en passant est très beau, situé en flanc de montagne, boisé et très propre. On fait causette avec un « Host Man » pour apprendre que c’est un long congé pour les américains. Presidential Day. OK on comprend ! Bref, on laissera tomber la visite de la caverne qui s’annonçait très intéressante et différente de la précédente. On visitera tout de même le Discovery Center et le Hummingbird Garden (jardin des colibris) avant de se rendre à la célèbre ville de Tombstone pour assister au fameux règlement de compte à OK Coral lors duquel s’affronteront en duel les frères Holliday, McLaury e t Clanton. On fera attention aux balles perdues…c’est promis !

dimanche 20 février 2011

19 février Oliver Lee Memorial State Park – White Sands National Monument

La lune nous salue pour faire place à une nouvelle journée ensoleillée. Le vent est tombé, nous en profitons pour nous diriger sur le White Sands National Monument un des plus beaux sites naturels du Nouveau-Mexique.
Du sable comme de la neige…
Ce sable étincelant, ondulant sous le vent, doit son incroyable blancheur à sa composition : il s’agit de gypse très rare sous forme de sable. Il ne faut donc pas se méprendre, ce n’est pas de la neige !!!
On a juste le temps de faire l’Alkali Flat Trail ( 7,5km) qui passe plusieurs barrières de dunes et mène au lit asséché d’un ancien lac. Le vent se lève quelques minutes après notre retour. Ouf…
On laisse parler les photos…
La dernière photo sur Picasa donne une autre vue de notre site de camping à Oliver Lee…
Photos du jour sur Picasa :






samedi 19 février 2011

18 Février Oliver Lee Memorial State Park / Nouveau-Mexique

Aujourd’hui, un itinéraire pas ordinaire. On reprend la route qui balafre cette région désertique. D’abord un arrêt à Artesia une ville qui porte bien son nom. Vous remarquerez, la photo est éloquente. Ville très western mais avec un cachet bien artistique. Plusieurs bronzes, de bonne taille, jalonnent la rue principale et rappellent l’histoire de la région. La route nous amène doucement vers la montagne, la  Lincoln National Forest. Nous serons bientôt à plus de 2500 mètres et surprise la neige fait son apparition. Quelle transition en si peu de temps. Il y a de la verdure et un ruisseau que nous suivons tout le long de la montée. Là, tout d’un coup, il faut redescendre et cela en peu de kilomètres. Une vraie descente où l’on reviendra à 1200 mètres en quelques kilomètres et retrouverons à nouveau une région tourmentée par la sécheresse. Sur une photo, vous pouvez voir au loin une tache blanche. C’est à ce niveau que nous sommes redescendus. La tache blanche que vous voyez, c’est le White Sand National Park. Le vent souffle fort, il y a de la poudrerie ! On s’installe au Oliver Lee State Park avec vue sur la montagne. Ce parc est historique. Il se rattache au Dog Canyon dans lequel coule un ruisseau qui alimente la vallée. Les indiens y ont vécu ensuite les apaches en ont fait une place forte er M Frenchy, un français s’est installé pour y faire un peu d’agriculture. Il s’associe à M Lee qui possède un ranch dans la vallée. M Franchy est assassiné. On ne sait pas par qui…Mais voilà que plus tard M Lee est inculpé de meurtre dans une autre affaire avec un autre grand propriétaire. Il  finit par se faire relaxer faute de preuve et devient le plus gros « ranchman » du Nouveau-Mexique, représentant au parlement et directeur de la banque du Nouveau-Mexique. J’ai posé la question qui vous vient à l’idée…Pas de preuve… il s’est fait reconnaître et respecter…Pour se rafraîchir les idées, nous sommes allés faire une petite randonnée dans le Dog Canyon où coule ce fameux ruisseau…On vous laisse regarder les photos. N’oubliez pas de donner un coup d’œil au coucher de soleil. Pas vilain !
Demain, si le vent est tombé, nous pourrons aller faire une randonnée dans le White Sand N P.
Photos du jour sur Picasa :


jeudi 17 février 2011

17 Février Carlsbad Caverns


Au déjeuner, sortis des buissons, une bande de cerfs à queue blanche, se sont invités le temps d’une photo. On redescend de la montagne pour prendre la route US 62 qui longe ce qui fut un jour un récif. La route file droite dans la plaine désertique du Chihuahuan qui s’étend sans fin au pied des Guadalupe Mountains. Nous gagnons Carlsbad Caverns pour un spécial spéléologie. Nous descendons à plus de 200 mètres et nous nous promenons sur un magnifique sentier de 6 km pendant 3 heures et demie. C’est une très belle grotte qui surprend d’abord par sa grandeur et par certaines de ses formations. La descente jusqu’au fond vaut d’ailleurs à elle seule le déplacement. Nous étions presque seuls avec le silence omniprésent des profondeurs.
Un regret, celui de ne pas avoir pu assister au spectacle de la sortie du demi-million de chauves-souris à la nuit tombée. Elles sont présentement en vacances au Mexique.
Au dehors,au retour,  le soleil nous attendait avec un 27 C. Un retour à l`été.
Demain, nous nous déplaçons vers le White Sand National Park. Vous découvrirez bientôt, avec nous, un endroit bien étrange…
Merci Francine et Alain d’avoir trouvé le nom de notre oiseau mystère le Phaenopepla (nom anglais) qui vit au Mexique et au sud du Texas.
Photos du jour sur Picasa :

16 Février Guadalupe Mountains National Park


Ce matin, les Davis Mountains se sont fait belles pour nous saluer au passage. En fait, nous les avons traversées sur plus de 140 km pour atteindre la US 10, l’autoroute la plus au sud de la région. Pour quelques km nous avons retrouvé la civilisation. La route, sur laquelle transitent de nombreux camions, et la voie ferrée font leur  chemin d’ouest en est en profitant de l’ouverture de la plaine qui s’étend sans fin. Comme de nombreux routiers, nous effectuons un arrêt à Van Horn afin de  se ravitailler en propane. Nous étions à sec depuis 3 jours. Au cœur de cette ville bien western, un virage à 90 degrés vers le nord et le Nouveau-Mexique et nous voilà en direction du secret et coquet Guadalupe Mountains National Park. Pour nous souhaiter la bienvenue, El Captain qui de ses 2500 mètres fait la sentinelle sur le désert du  Chihuahuan. En fait ce parc chevauche les états du Texas et du Nouveau-Mexique. C’est un bel exemple d’une barrière de récifs qui un jour immergea d’un océan tropical. Les Apaches en firent l’un de leur dernier retranchement. Nous nous installons au Pine Springs Campground . Un endroit agréable avec une vue imprenable sur la montagne. Une visite du Visitor Center qui présente de façon pédagogique et interactive la flore et la faune du parc, une petite ballade de 8 km sur la Devil’s Hall Trail et voilà une autre journée qui s’envole.
Aujourd’hui c’est aussi la fête. Nous célébrons notre 400e dodo dans notre Rialta…Ce sera une fête plutôt Zen. Regards sur la montagne…
Photos sur Picasa :

mercredi 16 février 2011

15 février Davis Mountains State Park - Balmorhea State Park - Mc Donald Observatory

Notre journée commence dans l’eau. Le déjeuner est retardé et sera plutôt sommaire. Pendant la nuit une toute petite fuite d’eau, près de la pompe à eau, a laissé s’échapper quelques litres. Un boulon qui s’est desserré avec le temps et nous voilà pendant une bonne heure à éponger. L’important c’est que nous ayons trouvé la source du problème et réparé rapidement. Nous sommes passés d’abord par le Lodge du camping, dont nous vous avons parlé, afin de récupérer et envoyer nos messages. Comme vous le constaterez, l’atmosphère est agréable. Ensuite, nous avons emprunté la Wild Rose Pass pour nous rendre au Balmorhea State Park. Une route assez pittoresque. Elle présente des paysages variés. Ce parc est assez spécial puisqu’en fait c’est une immense piscine alimentée par la San Salomon Spring qui débite 4 millions de litres à l’heure. L’eau cristalline est à environ 23 C. À l’extérieur, au soleil, il faisait plus de 30 C. Gilles en a  profité pour faire saucette seul avec quelques canards.  De là, nous nous sommes rendus au Mc Donald Observatory situé à 2000 mètres d’altitude.  Nous nous sommes inscrits au « Stars Party » Ce fut fort intéressant. D’abord une causerie en plein air pour nous présenter les principales étoiles et constellations ensuite nous avons pu faire de l’observation dans plusieurs télescopes. Pour terminer,  on nous présente un court vidéo. Le Visitor Center est très beau. Il offre plusieurs  activités intéressantes. Nous avons aimé ! En prime, il nous a fallu redescendre au clair de lune, 30 km, en s’assurant de ne pas heurter d’animaux nombreux dans la région.
Photos du Jour sur Picasa :



mardi 15 février 2011

14 février Davis Mountain State Park ( Un appel à tous )

Nous avons débuté la journée par du « birding ». Nous avons
repéré trois nouveaux oiseaux : la mésange à huppe noire, le pic arlequin et un autre noir à huppe et inconnu. Nous avons besoin de votre aide. De quel oiseau s’agit-il ? Pouvez-vous l’identifier pour nous ? Il n’est pas dans notre guide.
Dans le parc,  il y a plusieurs sentiers, nous en avons emprunté un qui monte doucement sur la colline à proximité du camping. Sur la première photo sur Picasa, vous pourrez distinguer au loin au-dessus de Diane, sur la montagne, les télescopes McDonald où nous irons demain pour un « stars party ». Si le ciel reste aussi dégagé, on nous promet de voir plusieurs planètes et certaines surprises.  En fin d’après-midi, Diane est restée « à la maison » si on peut dire pendant ce temps je suis allé grimper en vélo la montagne qui donne un point de vue assez spécial. Un spectacle lunaire. On le sait, c’est toujours plus facile redescendre que de monter mais pas cette fois là. J’ai un pneu qui a crevé juste au début de la descente. Pas de chance, j’ai dû redescendre à pied et me payer au retour une réparation. Mais le spectacle en valait le coup !!!

Photos du jour sur Picasa :

lundi 14 février 2011

13 février Davis Mountain State Park


Au petit matin, au moment où la falaise semble s’éveiller sous les premiers reflets du soleil levant, nous quittons Castolon et son décor enchanteur. Nous avons décidé de déjeuner en route. Notre cible, une vue sur les « Mules Ears ». C’est joli ! Après déjeuner, pour se rendre à destination, la route semble changer trois fois de décor. D’abord, elle zigzague entre de basses montagnes qui avoisinent les 2000m, ensuite elle nous rappelle que cette région fut le théâtre d’actions volcaniques intenses et finalement, avant de remonter où se situe le Davis Mountain State Park, nous traversons des plaines où l’on retrouve d’immenses ranchs. Du vrai cinéma à l’américaine ! Le parc est situé en petite altitude, environ 1100m. C’est un endroit réputé pour sa fraîcheur en été. D’ailleurs, il y a de nombreux arbres du fait que la « San Solomon Spring » procure de l’eau à toute la région. Les « CCC »,Civilian Conservation Corps, ont créé ce parc et bâti le superbe Lodge que vous pouvez voir sur une photo. Les CCC ont été créés aux USA après la dépression de 1929 pour remettre les gens au travail. Ils ont réalisé de nombreux projets entres autres dans les parcs.  Après s’être installés, nous avons repéré les lieux en vélo. Randonnée au Lodge et arrêt pour observer les oiseaux. Parmi les nouveaux venus, le Troglodyte des Cactus. Là, nous avons eu de la visite ! Un groupe de Javelinas. On a pris quelques photos en se disant que nous étions chanceux de pouvoir les voir de si proche et cela avant qu’on déguerpisse devant leur audace à s’approcher de trop près. Vous reconnaîtrez nos ombres…c’est juste avant qu’on décolle, on n’a même pas vu si elles nous ont suivis. On ne savait pas à ce moment qu’ils viendraient en bande se balader autour du Rialta à l’heure du souper. On dit qu’ils ont une mauvaise vue mais un très bon odorat. On a fermé la porte…on ne désirait vraiment pas partager.

Photos du jour sur Picasa :

dimanche 13 février 2011

12 février Big Bend National Park- Santa Elena Canyon

On se lève de nouveau avec un ciel bleu sans nuage. La nuit fut  fraîche et admirablement étoilée. Au matin, nous sommes partis tôt pour retourner faire la Santa Elena Trail. L’éclairage étant différent nous désirions prendre de nouvelles photos. Du fait de la hauteur des parois, ce fut difficile de faire mieux que la veille. Différent mais tout de même impressionnant. Étrange sensation que de se sentir si petit à l’intérieur de ce canyon où règne le silence. La proximité du Rio Grande et la possibilité d’irriguer des terres ont incité, au début du XXe siècle, Dogan et Sublett à s’installer ici. Ils y ont construit leur maison dont ont peut voir quelques vestiges  aujourd’hui. ( photos sur Picasa ) Ce matin, de l’autre côté du Rio, donc au Mexique, ont a pu voir un cowboy qui rassemblait son bétail. De canyon en canyon, nous avons fait la Tuff Canyon Trail. Un joli petit canyon qui devient une rivière lorsqu’il pleut. La région a connu son époque volcanique, des traces sont encore bien visibles. Vous reconnaîtrez facilement la photo. Il y a très peu d’oiseaux dans cette partie du parc du moins c’est ce que nous avons constaté, Toutefois, nous avons réussi à en capturer deux nouveaux en images. Le Junco à Tête Grise et sur la photo Picasa, le mignon Pic à Front Doré.
Au menu pour les prochains jours :
Davis Mountain State Parc , le Balmorhea State Park (plus grande piscine « hot springs » au monde, Guadalupe Mountains State Park et Calrsbad Cavern National Park.
Photos du jour sur Picasa :

11 février Big Bend National Park – Santa Elena Canyon

On laisse derrière nous le Rio Grande Village pour se diriger au Cottonwood Campground près de Castolon à 13 km du Santa Elena Canyon. Pour s’y rendre, nous empruntons la Ross Maxell Scenic Drive qui porte bien son nom. La route est fabuleuse, le décor tient ses promesses de Far West. Au passage on aperçoit les fameuses «  Mules Ears » que vous reconnaîtrez facilement sur l’une des photos. Sur la troisième photo, si vous êtes attentifs vous apercevez un VR. Cela vous donnera la dimension du paysage. Juste au dessus de l’authentique machine à vapeur, vous devinez l’entrée du canyon où coule le Rio Grande. Sur la 7e , regardez bien, il y a Diane sur le sentier qui longe le Rio Grande. Elle est toute petite… La dernière photo, c’est là que nous avons choisi de nous installer. Il n’y a que 31 emplacements et ils sont, tout comme précédemment, sans service. Nous devons être parfaitement autonomes. Nous ne sommes que 5, pas besoin de vous expliquer à quel point c’est reculé et tranquille comme endroit. Nous avons fait environ un km sur la Santa Elena Trail à l’intérieur du canyon. En fait on ne pouvait aller plus loin sans nager… Ce fut difficile de prendre de bonnes photos à cause de l’angle du soleil et des ombres dues à la hauteur des parois. Demain matin, on refera le même sentier en espérant vous rapporter de meilleures photos.
Photos du jour sur Picasa :



vendredi 11 février 2011

10 février Big Bend National Park - La Hot Spring Canyon Trail

Aujourd’hui, la Hot Spring Canyon Trail nous réserve une belle surprise. Un beau sentier longe constamment le Rio Grande et offre une vue imprenable sur ce beau petit canyon. En arrière plan, la somptueuse Sierra Del Carmen. Quelques km de pur bonheur ! La température n’a pas cessé de se réchauffer et de redonner ses titres de « fournaise » à ce parc qui d’ailleurs ferme en été. Nous avons rencontré une patrouille de rangers armés de fusils mitrailleurs. Le Mexique est juste de l’autre côté du Rio très étroit par endroit. En prime, une petite baignade dans le bassin de la « Hot Springs » juste en bordure du Rio Grande avec vue sur le Mexique. C’est un site historique dont il reste comme vestige que le centre de villégiature et le bassin.
Au retour…une crevaison à réparer sur un vélo. Comme vous avez pu le constater sur les photos, les « trails » sont parfois un peu exigeante pour les pneus. Une chance qu’on nous avait informés. Ils ont inondé comme prévu une bonne partie du camping. Les arbres ont soif !!! Sur la photo vous pourrez constater que si nous n’avions pas été informés nous aurions probablement changé d’endroit. Les dernières photos ont été prises du sommet de la Rio Grande Trail au coucher de soleil. Il n’y avait que le silence, une légère brise et ce  coyote qui a salué au passage.
Demain nous déplaçons, en empruntant la Ross Maxell Scenic Drive, au sud du parc pour s’installer à Castolon au Cottonwoond campground. De là, nous n’aurons pas accès à internet.
À bientôt dans deux ou trois jours !
Photos du jour sur Picasa



jeudi 10 février 2011

9 février Big Bend Riio Grande Village

La nuit dernière les coyotes ont cessé tout à coup d’hurler, subitement le vent s’est levé, froid et violent. La température a dédringolé sous zéro. La météo prévoit ces conditions pour les deux prochains jours. Toute une différence avec la petite brise douce et caressante de la veille. On a remis le chauffage en route et ressorti nos polars ! Les campeurs se sont retranchés dans leur VR ou à la « laundry » du magasin général pour se brancher sur internet. Nous avons causé avec un couple d’allemands. Ils ont un VR hors norme comme ceux que nous avions croisés sur les routes d’ Alaska. Ils sont équipés et motorisés pour se rendre de la Terre de Feu jusque sur la Damster Road qui permet de joindre l’Artique. Des gens charmants n’ayant d’agenda que celui de voyager du Grand sud au Grand Nord. Donnez un coup d’œil à la photo du VR et de leur équipement très design. Le Boquillas Canyon Trail fut notre activité de la journée. Une petite excursion sur un sentier qui longe le Rio Grande et nous mène à l’embouchure de ce pittoresque canyon. Sur la route, face au Rio et la montagne, des trous pour mortiers façonnés par les Indiens. Une fois de plus, il devient facile d’imaginer leur existence dans ce coin reculé et, bien sûr, la raison du choix de cet emplacement. (voir photo sur Picasa) Avant de devenir un parc national, cette région peu hospitalière était pourtant habitée. Les Indiens d’abord et ensuite les colons dont les terres furent achetées en 1944. Ils ne restent que quelques vestiges. Ils ont pris soin de faire disparaître presque toutes les traces de civilisation. Sur les photos… il y a la rivière qui coule dans le canyon. À gauche les USA, à droite le Mexique. Pas nécessaire de vous expliquer que les mexicains font du tourisme à l’occasion…

Un mot sur les Javelinas dont on vous a parlé hier. Sur la photo, un des deux nous montre ses crocs. En fait, ce ne sont pas des cochons, aucune ressemblance génétique. Ces bêtes ne vivent qu’au Texas, au Nouveau-Mexique et en Arizona. Elles se déplacent en bande et ont inclus dans leur diète la nourriture des campeurs. On ne laisse rien traîner…
Photos du jour sur Picassa :



mercredi 9 février 2011

8 février Big Bend National Park

Que du spectacle ! D’abord, tôt le matin,  la Pecos River nous séduit lorsque nous la traversons. Un ruban bleu dans le désert. La route, presque droite, semble foncée droit vers  la Sierra Del Carmen.  Le long de la US 90, nous avons vu pas moins de cinq Border Patrol et quelques villages abandonnés dont celui de Dryden. Présentement nous avons un concert, les coyottes hurlent à l’extérieur. Nous en avons vu trois aujourd’hui. Il y a une photo sur Picasa. Journée de chance, nous avons également pu prendre en photo deux Javelinas ( gros cochons noirs) et un beau Road Runner. La route qui mène au Rio Grande Village, l’endroit o ù se situe le camping où nous sommes, est tout simplement magique. Une beauté ! Nous avons facilement trouvé une place. Nous resterons trois jours ici avant de se déplacer dans une autre partie du parc. Au petit magasin général,qui est une concession privée, l’internet est disponible. En après-midi, après une visite, en vélo,  au Visitor Center où la gentillesse et la pertinence des informations demeurent d’une grande qualité, nous avons fait Rio Grande Nature Trail. Sur la photo derrière Diane, c’est le Mexique et la Sierra del Carmen. D’ailleurs, il y a de l’autre côté de la rivière le petit village Boquillas Del Carmen. Les mexicains traversent en douce et laissent en bordure du sentier des objets à vendre avec un mot et un pot : Thank You…
 Photos du jour sur Picasa :

lundi 7 février 2011

7 février Seminole Canyon State Park and Historic Site


Une journée fraîche et sans nuage. Ici le calme et le silence prennent tout leur sens. On peut facilement s’imaginer, malgré la vie dure qu’ont dû connaître à l’époque les indiens, l’émotion qu’ils ont ressentie devant la beauté sauvage de l’endroit. Le centre d’accueil présente d’ailleurs des artéfacts, des informations et un vidéo très informatif sur leur présence dans le Semilnole Canyon. Il raconte aussi la colonisaton des espagnols ainsi que la conquête des américains . Après la visite, nous avons consacré notre journée à nous ballader en vélo dans les environs. Entre autres, nous avons emprunté La Rio Grande Trail qui fait 10 km.  Elle nous mène aux confuents de La Pecos River (qui coule dans le canyon) et du Rio Grande Amistad Reservoir. Les photos donnent une petite idée de l’endroit.  Vous avez à votre gauche les USA et de l’autre côté du Riio Grande, le Mexique. Nous avons pu distinguer et prendre en photo, de l’autre côté de la Pecos River, le pictogramme d’une panthère peinte sur une paroi de la « Panther Cave ». Ce site protégé n’est accessible qu’en bateau.



Demain nous quittons pour le Big Bend National Park. Nous y resterons quelques jours.
Photos du jour sur Picasa :

dimanche 6 février 2011

6 février Seminole Canyon State Park and Historic Site


Après plusieurs km de « bush texans », de villages presque fantômes et deux contrôles d’identité par les Border Patrol , le paysage change doucement. Il devient légèrement montagneux . Le premier signe de changement c’est aussi le Lac Amistad d’un bleu surprenant. Tout autour,  c’est la terre aride , un « No Man Lands » que les patrouilleurs essaient,de leur mieux,de contrôler .  Laredo,  que nous avons quitté ce matin,  pourrait tout aussi bien être une ville mexicaine.  Par moment, sur la route, de l’autre côté de la frontière, nous avons vu flotter le drapeau mexicain.  Nous avons atteint le Seminole Canyon State Park et Historic Site en milieu d’après-midi.  Nous avons fait  une courte ballade d’exploration autour du Visitor Center que côtoie une sculpture qui cadre très bien avec l’histoire de l’endroit.  On y retrouve, sur des parois rocheuses du canyon  de la Lower Pecos River,  des pictogrammes datant de 4000 ans. Sur les photos vous pouvez  voir ce canyon .



C’est un endroit isolé, calme où seul  le vent semble se faire entendre.

5 février Lake Casa Blanca State Park ( Laredo)


Comme prévu, à 8h30,  nous nous sommes joints à un « birding group »guidé par une anglaise, Sherly . Le soleil est au rendez-vous, on fait quelques km de sentiers autour du Falcon Lake qui est en fait un réservoir. Celui-ci est alimenté par le Rio Grande sur lequel un barrage a été  aménagé. Nous avons découvert quelques nouveaux spécimens d’oiseaux dont nos coups de cœur : le moucherolle vermillon et  la paruline verdâtre.  Le groupe est sympa et la plupart sont de vrais connaisseurs…
Nous nous sommes déplacés ensuite de 150 km vers l’ouest pour s’installer au Lake Casa Blanca State Park.  Nous avons profiter du beau temps et du réchauffement pour ressortir vélos et canne à pêche. Au Texas, dans les « State Park » il n’est pas nécessaire d’avoir un permis. Ici, le lac est réputé pour l’achigan. Après de nombreuses tentatives sur plus d’une heure trente, aucun poisson n’a désiré goûter mes belles écrevisses en caoutchouc de chez Sail . Dommage, elles sont pourtant si belle.  On pourrait facilement se croire au Mexique. Ici c’est  pratiquement unilingue espagnol. Nous avons rencontré plusieurs  « border patrol » sur la route. Ils surveillent. La frontière est toute proche.
En fin de journée,  il faisait facilement au dessus de 20C. Quel changement d’avec les derniers jours. Nous avons d’ailleurs lavé le Rilata en manche courte.
Photos du jour sur Picasa :



samedi 5 février 2011

4 février Falcon Lake State Park


Avant de quitter ce matin,  il nous a fallu dégivrer l’extérieur du VR. Le verglas s’est accumulée pendant la nuit… même sur les palmiers qui étaient plutôt décoiffés…Nous nous dirigeons d’abord vers le Bentson-Rio Grande Valley State Park. La  circulation est lente, l’autoroute est fermée à cause de la température. Le State Pak tient ses promesses, c’ est vraiment un endroit propice à l’observation des oiseaux. Il est immense et proppose même une navette  pour se déplacer d’un point d’observation à l’autre ce qui peut être aussi fait en vélo. Nous avons la chance d’observer plusieurs beaux oiseaux dont le geai vert, Étonnant !
A notre arrivée au Falcon State Park, nous prenons le temps de faire une belle randonnée en vélo. Après un arrêt au Lac, nous passons par le centre communautaire. Nous sommes accueillis  chaleureusement par des campeurs et la « Host Women » On veut même nous garder pour la fête de dimanche où l’on nous promet beaucoup de plaisir. Nous sommes toujours ravis dans ces parcs de constater que le temps et les différences ne semblent plus compter. On fait la connaissance du « Birding Guide » Elle insiste pour que nous soyons de la randonnée de demain matin 8h30. Difficile de refuser, nous y serons !
En passant,  nous avons retrouvé le soleil et un peu de chaleur …mais vous constaterez sur les photos…nous sommes bien habillés. Demain la météo prévoit 20C. Quel contraste !!!

Photos sur Picasas :