Select a language

mardi 4 avril 2017

CAPITOL REEF NATIONAL PARK

31 mars

Comme je le mentionnais sur la page du 30 mars, nous avons commencé notre journée au dispensaire médical de Becnell. 

















Parlons d’abord de la route…  Au camping, c’était frisquet, 48 F, mais une fois sur la route dans les hauteurs, l’hiver s’est installé. Sous zéro et neige.  Le paysage nous donne une fois de plus une tout autre image. Les bêtes, moutons, chevaux, vaches et bisons semblent figés.








Sur le chemin du retour au camping...beaucoup mieux...

Nous sommes très bien reçus au centre médical. De beaux sourires, des gens sympas qui respirent la tranquillité du monde rural. Première question, avez-vous des assurances ? Il fallait s’y attendre… 








Par contre, la facture payée par carte de crédit n’était pas aussi grosse que nous l’aurions cru. On nous fera parvenir par courrier la facture officielle pour nos assurances.










 Nous n’étions pas les seuls clients… Un entre autres que j’aurais aimé photographier, éleveur de moutons… chapeau, bottes et ceinture de circonstances avec une démarche du gars de la montagne.










Bref, nous revenons avec chacun notre ordonnance …nous soignerons nos enflures et courbatures,,,
Au retour, en descendant vers le parc la neige s’estompe et laisse place au célèbre rouge caractéristique de ces falaises. Toujours aussi impressionnant, on prend quelques clichés.






Bon difficile de rester en place surtout que les petites pilules font effet…














La température étant incertaine, on opte pour le Visiter Center. On sait qu’on pourra entre autres y visionner un film…






Ce sera suivi par la petite « Petroglyphs trail » .
Dommage, avec le temps des morceaux de la falaise tombe entraînant des pans entiers de pétroglyphes. 










Ceux-ci datent de la période des peuplades Fremont qui vivaient en Utah et dans les territoires adjacents d’Idaho Colorado et Nevada du 7e au 13e siècle. Ils furent nommés ainsi lorsque la vallée de la Fremont et de ses nombreux sites fut découverte.


















Ils étaient une peuplade des Pueblos qui avaient une filiation culturelle avec leurs contemporains plus connus les Anasazi.       (une prochaine fois, à visite : Anasazis State Park à Boulder)








À proximité, voilà l’école du village qui fut à la fois la salle de bal et le centre culturel. On ne peut y entrer, mais on peut tout de même photographier l’intérieur. On peut presque s’imaginer une journée de classe.













Comme le temps s’est éclairci un peu, nous courons le risque de nous rendre au Panorama Point. Il est situé juste à l’ouest de l’entrée du parc sur le Hwy24.  Le temps de quelques photos et d’un moment de contemplation avant de redescendre. Le temps est d’ailleurs un peu frisquet.







L’endroit marqué par l’histoire semble s’être incrusté dans le temps. La vie abonde encore sur les rives de la Fremont River.








Les peupliers, et les nombreux arbres des vergers semblent peindre comme un ruban de verdure le long de la rivière.










 Il y a aussi des animaux sauvages, nombreux qui nous côtoient. Hier, les dindes aujourd’hui la marmotte . Il y a aussi, entre autres, les cerfs et les mouflons.




Ils ont conservé et mis en valeur différents bâtiments, dont cette écurie et cette maisonnette la Gifford House. Un instantané de la vie à la fin du 19e début du 20e.

1 commentaire:

  1. J'adore la dernière photo! Ça doit être bien spécial vivre là!

    RépondreSupprimer